Interview de Javier Bernaldez, Directeur Renault Le Mans - Embauches et plan d’investissement sur le site du Mans

Interview de Javier Bernaldez, Directeur Renault Le Mans - Embauches et plan d'investissement sur le site du Mans

Javier Bernaldez, le directeur de Renault au Mans, annonce jeudi sur France Bleu 100 recrutements en CDI et un plan d’investissement de 100 millions d’euros.

Javier Bernaldez est un directeur heureux. Quand il est arrivé en 2014 sur le site sarthois, Renault enregistrait des périodes de chômage partiels. Aujourd’hui, il annonce 100 recrutements en CDI et un plan d’investissement de 100 millions d’euros sur le site.

https://www.francebleu.fr/infos/societe/renault-1487841626

Le recrutement

France Bleu Maine : vous venez d’annoncer une vague de recrutement de 100 personnes pour 2017, mais parallèlement combien de personnes vont partir à la retraite cette année ?

Javier Bernaldez : c’est un chiffre que l’on ne connait pas. En tous les cas, les embauches que l’on va réaliser cette année, ce sont des embauches pour la plupart qualifiées qui vont nous aider à ancrer le site et à réaliser un plan d’investissement dans l’usine de plus de 100 millions d’euros. Tout cela va nous permettre de maintenir le niveau de compétitivité du site. La masse salariale augmente au fur et à mesure de la qualification des emplois, et des emplois de haut niveau.

France Bleu Maine : comment se fait le recrutement, avez-vous des difficultés à trouver certaines personnes, et souhaitez-vous féminiser le site ?

Javier Bernaldez : le recrutement est effectif dès aujourd’hui via notre site internet. Les postes sont déjà indiqués et il y aura une mise à jour régulière. On a actuellement 8% de femmes, on est dans la moyenne nationale. Il faut savoir que l’industrie aujourd’hui, ce n’est pas un lieu de travail dur, au contraire. Aujourd’hui, on cherche les compétences, l’intelligence, et bien évidemment, ça vaut aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Les femmes sont les bienvenues et on souhaite augmenter le nombre de femmes qui travaillent chez nous. C’est vrai, qu’il y a des postes où c’est plus difficile de trouver du monde du fait de la rareté de certains métiers. On cherche des postes très techniques comme les roboticiens, et les automaticiens.

Le plan d’investissement

France Bleu Maine : parallèlement, à cette vague d’embauches, vous annoncez un plan d’investissement de 100 millions d’euros, à quoi va servir cet argent ? Est-ce qu’il y aura plus de robots ?

Javier Bernaldez : principalement à trois choses. Il va servir à installer des nouvelles lignes de production pour permettre de suivre la croissance. Il y aura aussi un renouvellement de l’usinage et tous les éléments sociaux de l’usine comme les vestiaires, et les lieux de vie. Ça veut dire aussi plus de robots. Pas seulement des robots pour la fabrication mais aussi des robots pour le transport de marchandise rendant ainsi plus sûr notre espace de travail. Aujourd’hui, on a 400 robots sur le site.

France bleu Maine : est-ce que ce plan d’investissement va entraîner une hausse de la productivité ?

Javier Bernaldez : ça veut dire plus de volumes et plus de valeur ajoutée. On fabrique des produits de plus en plus techniques qui sont de mieux en mieux vendus et qui attirent les partenaires de Renault. Nous prévoyons une augmentation des ventes et de la fabrication des chassis de nos partenaires (900.000 chassis en 2014 et un million 500.000 en 2017). Aujourd’hui, non seulement on équipe les véhicules de Renault et Dacia, mais on travaille aussi sur la fabrication de notre partenaire Nissan, et on équipe aussi certains véhicules de Fiat, Opel et Daimler.

France Bleu Maine : il y a trois autres usines qui fabriquent des chassis en Europe pour Renault, au Maroc, en Turquie et en Roumanie, c’est laquelle la plus performante ?

Javier Bernaldez : c’est l’usine de la Roumanie. Et au Mans, nous continuons à être le site de référence, en tous les cas, c’est notre ambition, d’être leader pour les chassis.

France Bleu Maine : et concernant la fabrication de Zoé, la voiture électrique, quelle est l’évolution des chiffres ?

Javier Bernaldez : les chiffres sont en hausse, grâce à la nouvelle batterie qui assure une meilleure autonomie. Renault au Mans en chiffres :

•100 recrutements en CDI en 2017 (127 en 2015 et 2016)

•Total : 2.160 CDI (dont 120 CDD et apprentis) + 550 intérimaires

•Production chassis : 900.000 en 2014, 1 million 500.000 en 2017

•85 lignes différentes dans l’usine




Nicolas Olivier

Conseiller en droit social

"Notre métier : faciliter le vôtre"

  • Conseiller  : des expertises en droit du travail, hygiène- sécurité, environnement
  • Accompagner le développement des compétences : un service emploi-formation
  • Promouvoir les intérêts des entreprises sarthoises
  • Faciliter l’échange avec 160 entreprises du département, représentant 90% des effectifs salariés de la profession